Accueil Non classé CNED réglementé : mes 2 filles placées par un juge des enfants

CNED réglementé : mes 2 filles placées par un juge des enfants

106
6
20,198

Je suis la maman de deux petites filles de 8 et 6 ans. Suite à une phobie scolaire diagnostiquée en mai 2017, mon ainée n’a pas pu terminer son année de CP à l’école de notre quartier. Cette situation a été diagnostiquée par un pédopsychiatre de l’hopital Robert Debré le 30 mai 2017. L’équipe pédagogique de l’école ne prenait pas au sérieux cette phobie, au point qu’elle a adressé un signalement à l’Aide sociale à l’enfance en juin 2017. Après un an sans retour de leur part ni aucune proposition d’AED (Aide éducative à domicile), nous recevons une convocation devant le juge des enfants. A l’audience, nous sommes confrontés au service social scolaire, en mode accusateur et une MJIE est donc décidée par le juge pour évaluer si mes enfants sont « en danger »!! Ne connaissant personne ayant vécu cette situation, nous étions plutôt confiants et naïfs. Débute alors la MJIE en juillet 2018 par l’association OLGA SPITZER pour une durée de 6 mois. Et c’est là que les problèmes ont commencé…

Dès le premier rendez-vous, l’éducatrice de l’association se montre agressive et accusatrice. « Mais pourquoi vous parlez de phobie scolaire? Qui vous a dit que c’en était bien une? » Le ton est donné, il va falloir se justifier, apporter des preuves et ce sera encore incompris. « Madame l’éducatrice, ce n’est pas moi qui parle de phobie scolaire mais bel et bien le pédopsychiatre de l’hopital Robert Debré où ma fille a été suivie durant 2 mois et également une psychologue de l’hopital Hôtel Dieu! » Mais non, les accusations continuent… Trop fusionnelle avec mes enfants, pas de réelles compétences pédagogiques pour faire les cours à la maison à mes filles et les questions fusent, encore et encore! Je me retenais de lui dire ce que je pensais vraiment parce que je voulais rester polie mais franchement, je suis en droit d’enseigner moi même les cours à mes filles et j’ai la chance d’avoir une relation forte avec elles du fait que je les ai élevées depuis leur naissance et qu’elles ne sont pas allées en crèche. Madame l’éducatrice navrée si cela vous déplaît mais c’est c’est ainsi… Voilà ce que j’avais envie de lui dire!!

Plusieurs rendez-vous ont lieu durant ces 6 mois dans les locaux de l’association, dont un rendez-vous avec une psychologue pour mes filles. Elles sont restées chacune 1h avec elle pour au final entendre « vos filles ne sont pas assez autonomes, il faut qu’elles prennent leur douche toute seule madame! » mais là c’était trop, je rétorque « madame, j’aide en effet mes filles à prendre leur douche pour laver leurs cheveux qui sont très longs et je crois que toutes les mamans du monde feraient de même! » Au final, la visite à notre domicile n’a même pas eu lieu et l’éducatrice me laisse entendre que mes filles sont intelligentes et équilibrées, ce qui me rend confiante pour la suite. Mais voilà… Je reçois la convocation pour l’audience du 31 janvier 2019, un peu stressée quand même mais pas trop. On ne peut rien nous reprocher, nos filles travaillent bien et font des activités extérieures, elles sont entourées d’amour, tout va bien!!

Arrive le jour de l’audience où je me rends avec mes filles car elles étaient conviées, mon conjoint n’ayant pas pu se déplacer à cause de ses fortes crises d’algie vasculaire de la face. Nous attendons notre tour dans une salle d’attente avec d’autres familles, et là arrive « la dame qui ne sourit jamais » comme l’appelle mon ainée, c’est à dire l’éducatrice qui nous avait suivi durant ces 6 mois. On nous appelle pour nous rendre dans le bureau de la juge, et là, elle demande à voir mes filles seule en premier lieu. Je suis un peu surprise de cette demande, et donc j’attends derrière la porte. Au bout de 10mn, la juge vient me chercher et l’éducatrice pénètre dans le bureau, accompagnée par son chef de service. A partir de là, nos vies vont basculer et rien ne sera plus jamais comme avant. La juge m’annonce qu’elle a questionné mes filles sur des notions scolaires, des tables de multiplication, savoir le jour et la saison… et que soit disant, mes filles n’ont pas su répondre à toutes les questions et ont commis beaucoup d’erreurs. Mais oui rien d’étonnant vu leur état de stress et leur panique de se retrouver devant un juge qui au lieu de les mettre en confiance, leur pose brutalement des questions auxquelles elles savent bien sûr répondre lorsqu’elles sont détendues!! Puis c’est au tour de l’association OLGA SPITZER de rendre leur rapport. L’éducatrice lit son document d’une voix tremblante sans oser me regarder en face car elle commence à déblatérer des faits calomnieux : mes filles auraient un retard scolaire, seraient inhibées et coupées du monde extérieur!!! QUOI??? MAIS VOUS NE PARLEZ PAS DE MES FILLES, VOUS DEVEZ VOUS TROMPER… Voilà mes mots sortant de ma gorge desséchée par l’angoisse, mes jambes commençant à se refroidir. C’est à mon tour de prendre la parole, et je crois n’avoir jamais vécu pire moment dans ma vie. J’explique alors que tout cela est faux, que mes filles ont un très bon niveau scolaire justifié par leurs résultats du CNED, qu’elles pratiquent des activités au centre d’animation de notre quartier (danse, tennis et parfois ateliers créatifs), qu’elles se retrouvent régulièrement en compagnie d’autres enfants et de leurs parents faisant l’instruction en famille lors de sorties ou rencontres au parc, que mon conjoint et moi les emmenons souvent au musée, à la cité des sciences, bref, qu’elles ont une vie tout à fait enrichissante et épanouie! Mais j’avais beau parler, et remettre tous les justificatifs à la juge, elle me regardait à peine et retranscrivait toutes mes paroles sur son ordinateur… Puis là elle annonce « madame, au vu de tous les éléments du rapport d’Olga Spitzer, je vais devoir faire placer vos enfants immédiatement dans un foyer de l’aide sociale à l’enfance »!

Mes jambes ne me tiennent plus, j’ai froid brutalement et me mets à trembler, je m’approche de mes filles et les serre très fort dans mes bras. Je bafouille à la juge « mais non c’est pas possible, vous vous trompez, mes filles n’ont aucun problème, elles sont heureuses, ne faites pas ça je vous en prie!! » et là ma petite puce se met à pleurer toutes les larmes de son corps en criant « maman ne les laisse pas nous emmener » et ma grande, mon petit ange qui crie à la juge en la repoussant « laissez nous tranquille, on est heureux tous les 4, vous allez tout gâcher, laissez nous!!! » et moi je pleure en suppliant encore « je vous en prie, ne faites pas ça, elles vont être traumatisées je le sais, s’il vous plait mettez en place une AEMO on fera tout ce qu’il faudra mais ne les emmenez pas dans un foyer!!! ». Ce moment là fut le pire moment de toute ma vie, je ne pouvais pas me résigner à laisser partir mes amours avec des éducatrices et là j’ai dit une dernière fois « je vous en prie ne faites pas ça » mais la juge froidement et brutalement m’a obligée à lâcher mes filles chéries en me menaçant « lâchez les sinon je vais appeler la police »… Et là c’était comme dans un cauchemar un peu brumeux, je les ai aidées à mettre leur manteau en les rassurant qu’elles allaient bientôt rentrer à la maison, je les ai embrassées très fort puis elles sont parties avec les éducatrices et à ce moment précis, je me suis écroulée près de la porte en pleurant comme jamais je n’ai pleuré, je suis restée ainsi pendant plusieurs minutes comme si une partie en moi venait de mourir. La bataille pour les récupérer allait commencer…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par sauvonsnosprincesses
Charger d'autres écrits dans Non classé

106 Commentaires

  1. Isa

    16 février 2019 à 9 h 35 min

    Quelle horreur….
    Vous êtes très courageux et vos filles ont beaucoup de chance de vous avoir.

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      16 février 2019 à 15 h 49 min

      Merci beaucoup Isa pour ton soutien, c’est vraiment très gentil…

      Répondre

  2. Emile MasJe vou

    16 février 2019 à 13 h 38 min

    je vous conseille d’informer Mme Violette Justice qui est présidente d’une association intervenant, avec des avocats, dans des cas semblables. Egalement i
    informer Alfred Blanchet, un des administrateurs de « La voix de l’enfant’ (fédération de 80 assoc de défense des enfants.
    Je vais prier intensément pour que vous retrouviez vite vos filles
    De tout coeur avec vous. Emile contact@lpp64.com pour Violette et 014806581609 pour Fred . Sylvie Castro a publié un livre sur ces placements abusifs. 0686985938 mon @ espergala@wanadoo.fr

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      16 février 2019 à 15 h 51 min

      Merci beaucoup Emile pour vos conseils. Tous les soutiens sont bons à prendre. Nous le sommes déjà par plusieurs associations, notamment l’école Delavie dont nous sommes membres et récemment par l’association Phobie Scolaire. Merci infiniment!!!

      Répondre

      • Myriam

        18 février 2019 à 17 h 10 min

        Utiliser les réseaux sociaux , de nombreux comptes avec de milliers de followers (Instagram) peuvent vous venir en aide pour accélérer la procédure.
        De tout cœur avec vous …

        Répondre

      • Maddy

        19 février 2019 à 13 h 12 min

        Et l’association Parents Instructeurs Enfants Epanouis.

        Répondre

    • Marie

      19 février 2019 à 13 h 03 min

      Ah voilà je voulais vous dire d’appeler ma mère Sylvie CASTRO. On va vous aider !! Je pratique moi même l’ief avec mes enfants ! C’est effroyable. De tout cœur avec vous. Le numéro de ma mère 0686985938 !

      Répondre

      • sauvonsnosprincesses

        19 février 2019 à 22 h 48 min

        Merci beaucoup Marie. Je vais vous contacter en MP par mail

        Répondre

  3. Samuel

    17 février 2019 à 7 h 19 min

    Ça ressemble à un film d’horreur, quelle expérience…!
    Je suis de tout coeur avec vous et je je prie pour vous que justice dans la justesse soit faite .
    Je vous souhaite le meilleur.

    Répondre

  4. Loulou

    17 février 2019 à 7 h 23 min

    C’est effroyable!
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Gardez bien à l’esprit que nous n’etes coupable de rien et que c’est un abus de pouvoir incontestable qui ne restera pas impuni, lorsque vous aurez récupéré vos filles.
    Donnez-nous des novelles.
    Courage.

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 31 min

      Merci beaucoup Loulou pour votre soutien!!! Oui nous allons bien sûr dénoncer tout ça lorsque nous aurons récupéré nos princesses!!

      Répondre

  5. Manue Werner

    17 février 2019 à 7 h 50 min

    Mais quelle horreur. J’ai eu les larmes aux yeux en vous lisant.
    Je vous souhaite de retrouver rapidement vos filles et que tout se passe au mieux pour vous.

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 30 min

      Merci beaucoup Manue pour votre soutien!! Oui j’ai essayé de raconter mon histoire telle que je l’ai vécue…

      Répondre

  6. Christelle

    17 février 2019 à 8 h 03 min

    Je vous envoie tout mon soutien, j’espère que vous récupérerai vos princesses très vite. Courage à vous battez vous pour votre famille.

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 29 min

      Merci beaucoup Christelle pour votre soutien!!!

      Répondre

  7. Zabel014

    17 février 2019 à 8 h 46 min

    Oh mon dieu…
    Je suis dévastée de vous lire… je suis également maman de 2 petites filles de 6 et 4 ans. Je suis littéralement choquée de lire de telle réaction d’éducatrice et de juge… quels étaient leur intérêt de faire cela ? Je ne comprends pas…
    J’espère que vos filles vont vite rentrer à la maison.
    Je vous envoie beaucoup de courage à vous, à vos filles et votre famille…

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 29 min

      Merci beaucoup Zabel pour votre soutien!!!

      Répondre

  8. Sylvie

    17 février 2019 à 9 h 08 min

    Bonjour,
    Je viens de lire votre « histoire », je reste sans voix.. Comment est ce possible !? Tant d’enfants sont maltraités et peu ou pas éduqués, et personne ne dénonce rien ! À croire que ça fait partie de tout ce qui se passe, en ce moment…
    Je vais partager pour que de nombreuses personnes soient au courant et vous souhaite de tout cœur que vous soyiez bientôt réunis. Avec tout mon soutien. Sylvie

    Répondre

  9. Giordanengo

    17 février 2019 à 9 h 19 min

    Contactez moi je vous donne les coordonnés de mon avocat qui se bat contre les placements d e.fnts depuis des années.
    Il est contre l ASE et les placements abusif.
    Il se déplace dans toute la France.
    Courage à vous. Virginie

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 27 min

      Bonjour Virginie et merci pour votre soutien!! Je viens d’essayer de vous envoyer un mail mais on me répond « mail introuvable »… Merci donc de me reconfirmer votre mail. Merci!!!

      Répondre

    • Mary

      18 février 2019 à 0 h 21 min

      bonjour puis je avoir les coordonnées de votre avocat merci

      Répondre

  10. Katherine Hurissé

    17 février 2019 à 10 h 16 min

    Je suis atterrée par ce que je lis !!!!! Et pas étonnée non plus par la bêtise sans nom de cette soit disant « justice » !! Enseignante , séparée et maman poule, j’ai évité de justesse ce genre de situation et je n’ai jamais pu choisir l’éducation en famille au risque de me voir retirer mes enfants par le père ..je vous soutiens de tout cœur et n’ose imaginer la douleur intolérable pour vous tous!!! Si je peux aider en diffusant une pétition , en cherchant des contacts associatifs, n’hésitez pas khurisse@gmail.com

    Répondre

  11. Plus verte la life

    17 février 2019 à 10 h 56 min

    Prendre un avocat et tenter de prouver la diffamation, et l’abus de pouvoir.
    En gros, un en enfant en phobie scolaire: y’a de grandes chances que la phobie ait été provoquée par une méthode d’enseignement coercitive et que l’equipe pédagogique ait eu du mal à avaler l’affront que vous leur avez fait en retirant votre enfant de l’ecole. Et on peut encore parier que la Olga soit en bonne relation personnelle avec les profs… bref. prendre un avocat c’est le mieux. Et systematiquement prendre un avocat lorsqu’il y a convocation chez un juge.

    Répondre

  12. lambert

    17 février 2019 à 12 h 18 min

    Bonjour
    je n’arrive pas a croire ce que je lis!, sommes nous en France ?!
    Je vous souhaite un courage monumental de maman du fond du cœur.

    Répondre

  13. KARINE

    17 février 2019 à 12 h 21 min

    J’instruis mon fils à la maison pour phobie scolaire, je suis choqué par votre témoignage ! Je vous souhaite beaucoup de courage et je suis absolument certaine que vous arriverez à les récupérer ! Ne lâchez rien ! Nous sommes un réseau de parents instructeurs sur FB, si vous avez une pétition à faire tourner n’hesitez pas : https://www.facebook.com/groups/183553765365169/

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 36 min

      Merci beaucoup Karine pour votre soutien!!! Pourquoi pas pour une pétition, je vais le faire. Vous pouvez si vous voulez, partager le lien de mon blog sur votre page facebook. Je reviendrai vers vous. Merci de tout coeur!!

      Répondre

  14. Marie-Laure

    17 février 2019 à 12 h 30 min

    Oh mon Dieu je tremble et j’ai les larmes aux yeux de ce que je viens de lire ! Comment est-ce possible ?! C’est très grave de placer des enfants comme ça ! Je vous envoie tout mon soutien ! En espérant que vos filles vous seront rendues au plus vite !

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 12 h 33 min

      Merci beaucoup Marie-Laure pour votre soutien!!!

      Répondre

  15. Sab

    17 février 2019 à 12 h 59 min

    Système complètement déconnecté et irréel… Je suis à la fois émue et révoltée par ce qui vous arrive, j’aimerai également apporter mon soutien par une pétition ou autre action qui pourra vous être utile.
    Je vous souhaite beaucoup de force et courage, et surtout le retour rapide de vos filles.

    Répondre

  16. Goncalves

    17 février 2019 à 13 h 29 min

    Bonjour
    Il faut absolument faire Appel à la décision et prendre un avocat Car Quand vous êtes dans les rouages de l Ase ç est chaud et surtout ç est petites puces les pauvres se retrouver en foyer

    Répondre

    • sauvonsnosprincesses

      17 février 2019 à 13 h 33 min

      Oui bien sûr c’est ce que nous sommes en train de faire. Nous n’allons pas seulement attendre l’audience d’appel car ça peut être long (entre 4 et 6 mois), nous allons engager une procédure de référé pour demander de lever le placement immédiatement. J’espère que nous réussirons car mes princesses sont en souffrance morale, elles se renferment sur elles même et pour nous c’est insupportable!!!

      Répondre

  17. Oum Maryam

    17 février 2019 à 15 h 07 min

    Je vous souhaite de récupérer vos filles .
    Que Dieu vous facilite .
    Votre témoignage m’a bcp émue.
    Bien du courage à vous .

    Répondre

  18. Ecole hors dut emps

    17 février 2019 à 16 h 56 min

    Bonjour,

    Comment encore de nos jours on peut vivre encore cela… un conseil, prenez un avocat-e pour vous et prenez en un-e pour vos filles. Vous serez plusieurs devant le juge et les intérêts de vos enfants seront protégés. D’ailleurs comment un juge peut decider des connaissances des enfants ? Avec un avocat-e ils/elle n’aurait pas laisser faire. Bon courage.

    Répondre

  19. ELISSEIEFF

    17 février 2019 à 18 h 21 min

    J’espère que vous allez tous ressorti grandi de ce douloureux passage de vie, …courage et force

    Répondre

  20. Stéphcoco

    17 février 2019 à 18 h 25 min

    Nous sommes de tout cœur avec vous. Je suis remplie d’admiration pour tout ce que vous avez déjà accompli. Que l’Amour guide les cœurs dans les jours à venir.

    Répondre

  21. hmaimai

    17 février 2019 à 19 h 42 min

    Je ne comprends même pas comment un tel procédé est possible. Qu’une personne mal intentionnée puisse avoir un tel pouvoir de nuisance (enfin elles étaient 2 si j’ai bien compris, l’éducatrice d’Olga Spitzer et la juge) me révolte. Courage à vous et à votre famille. Un jour, tout ceci ne sera plus qu’un horrible cauchemar et vous serez heureux tous les 4. Je fais suivre à mon beau-frère qui bosse en AEMO et à une amie infirmière en foyer au cas où ils auraient des conseils. Avez-vous fait appel à la presse? Cette histoire doit être connue et relayée. Comment avoir confiance envers nos institutions après ça?

    Répondre

  22. Gaëlle

    17 février 2019 à 20 h 51 min

    Indignée et révoltée, à la lecture de votre récit…
    De tout cœur avec vous quatre, vous n’êtes pas seuls, on pense à vous et on fait circuler l’information ! Si on peut aider autrement aussi, ce sera avec plaisir.
    Bon courage !

    Répondre

  23. Anna

    17 février 2019 à 21 h 05 min

    Cette histoire est digne d’un film d’horreur, plein de technocrates dictateurs. Comment est-ce possible ? En France, en 2019 ? Est-il possible de porter plainte pour cet abus de pouvoir (on pourrait même penser à une forme d’ »enlèvement ») ? J’espère de tout coeur que vous avez (ou allez) trouver un avocat aussi humain qu’efficace et que vous serez tous réunis très vite. Plein de chaleureuses pensées de réconfort, pour vous et vos puces.

    Répondre

  24. Lna

    17 février 2019 à 21 h 48 min

    Courage a vous. Tenez bon. J ai aussi subi un placement pour un enfant….. triste periode

    Répondre

  25. Gauttier

    17 février 2019 à 22 h 22 min

    Je suis atterrée de lire ça..je suis assistante sociale et c’est justement pour ne plus voir de telles injustices(et parfois dans le sens contraire parents qui détruisent leurs enfants en toute impunite)que je me suis battue pour ne plus bosser dans le domaine prévention et protection de l’enfance …Malheureusement certains professionnels sont dand l’abus de pouvoir..Hallucinant vous faites tout le suivi pour vos filles et elles sont heureuses. Tant de parents ne font rien de tout ca.Je croise les doigts pour que vous les retoruvez vite.

    Répondre

  26. LSTD

    17 février 2019 à 22 h 27 min

    Bonsoir Madame, d’après ce que vous décrivez, c’est à mes yeux de la séquestration arbitraire. L’éducatrice est complètement interprétative, elle n’est pas supervisée par sa hiérarchie, elle transmet des « informations » qui sont pour le moins de fausses déclarations, et des interprétations fanstamées. Le Juge ne fait pas son boulot. Il ne vérifie rien. Et en plus il se donne une expertise d’évaluation de niveau scolaire dont il n’a pas la compétence. Depuis quand une éducatrice va contre des avis médicaux de praticiens hospitaliers ? C’est hallucinant, mais bien courant hélas. J’espère que vous avez de l’aide juridique pour sortir vos enfants de là. Tenez bon !

    Répondre

  27. Lopez

    18 février 2019 à 0 h 53 min

    Quel honte !!! Leur noms devrait être affiche de partout à ces incompétents il devrait soccuper de celle qui délaisse leurs enfants qui les maltraites les viols !!!! Justice de merde on juge les gens à quoi maintenant ?!?!?!
    Avez vous une page Facebook quon fasse du bruit tous ensemble pour qu’il revoit votre dossier rapidement pauvre petites si cela marriver je partirait de ce pays rapidement…
    Courage madame courage !! Je suis éducatrice spécialisée et des cassos yen ai vu beaucoup et pourtant on les a jamais embêtés. Cela doit être des gens qui ont signaler tout ça par jalousie surtout.

    Répondre

  28. Nelly

    18 février 2019 à 1 h 03 min

    Quelle horreur vous vivez là…. J’en pleure de vous lire. J’imaginais mes loulous du même âge et c’est juste effroyable.
    Je vous envoie tout mon soutien et j’espère que cette situation va très vite s’arranger ! C’est inhumain…. bon courage…

    Répondre

  29. doriane hardy

    18 février 2019 à 3 h 56 min

    bonsoir je viens de vous lire vraiment dans quel monde on vit c vrai qu une fois le système mit en marche ils embêtent les gens honnêtes ceux qui font pire à leur enfant ils les laissent tranquille je ne pense pas que ce soi des gens compétents ma sœur a eut le même souci avec ses enfants les faits qui lui était reproché elle était pas assez stricte avec ses enfants rendez vous compte elle est passé devant le juge et compagnie tous ca parce que deux connes du service social ont mis les pieds dedans c du n importe quoi et mon amie qui se bat pour récupérer sa fille trisomique qui a été placer dans une famille d acceuil ils devraient revoir leur système ce sont tous des incompétents de toute facon aussi bien la justice que les services sociaux en tout cas je signe pour vous madame et bon courage pour la suite et j espère de tout cœur que vous allez pouvoir récupéré vos petites filles

    Répondre

  30. Munoz

    18 février 2019 à 7 h 18 min

    Mon dieu mais vous vivez l’horreur absolue ! Tout mon soutien et j’espère de tout cœur que vos filles vous seront rendues le plus vite possible ! Quelle bande de tordus !! Je suis scandalisée de lire ça ! Mais qui sont ils tous ces gens !? Après ils laissent les pedophiles dans la nature ou les jugent que faiblement ! C’est le pire d’être séparé de ses enfants ! Bon courage à vous et vos filles

    Répondre

  31. Joua

    18 février 2019 à 7 h 48 min

    Courage à votre famille. contactez aussi le Défenseur des droits (dossier à remplir en ligne). C’est une dure épreuve pour vous et vos enfants. j’espère que tout reviendra vite dans l’ordre. L’amour est plus fort que tout.

    Répondre

  32. Aurelie

    18 février 2019 à 8 h 28 min

    De tout coeur avec vous la justice est l ase sont vraiment incompréhensible. C le monde à l envers il y a avait sûrement d autres solutions s ils pensaient que vos filles n étaient pas à niveau mais de la à les placer. Elle ne sont pas en danger de mort. La justice française devient folle.
    Bon courage à vous

    Répondre

  33. Asmae

    18 février 2019 à 8 h 30 min

    Quel terrible horreur comment peut on en arrivé la en France ?
    Je suis de tout coeur avec vous j’espère que vous allez très vite les récupérer ne laché rien prenez un avocat compétent dans le domaine de l’enfance.
    Bon courage

    Répondre

  34. Nounou

    18 février 2019 à 8 h 51 min

    je vous souhaite de récupérer très vite vos filles!

    Répondre

  35. maufrais

    18 février 2019 à 10 h 22 min

    Madame,
    Tout ce que vous écrivez est scandaleux mais j’ ai déjà entendu des problèmes comme ça à cause de psys ou d’ éducatrices.
    Ecrivez en urgence à Madame Macron et demandez un Rdv puisqu’ elle est très concernée soit disant par l’ éducation. Mentionnez la petition
    Il faut taper vite et haut!

    Répondre

  36. Lili

    18 février 2019 à 12 h 45 min

    J’espere pouvoir bientot lire un bon denouement a cette injustice degeulasse
    Tenez nous au courant de la suite.
    Est ce qu’une action « mediatique » serait une bonne idee?

    Répondre

  37. Kheira

    18 février 2019 à 13 h 55 min

    Je suis désolée de se sui vous arrive.. Cest comment dire triste et si dur je prie pour vous de tout cœur que cette histoire soit finis bientôt et que de nouveau elles seront à vos côté…..

    Répondre

  38. Lili84

    18 février 2019 à 15 h 06 min

    Récit très émouvant.
    je vous souhaites beaucoup de courage ❤❤❤

    Répondre

  39. Rebelle

    18 février 2019 à 15 h 34 min

    Tout ce dossier est basé sur des personnes non expertes, aucune d’elle n’est médecin. L’éducatrice n’a pas de compétence médicale, le/la psychologue n’est pas diplômé en médecine, l’association encore moins, et le juge qui prend la décision se base sur des faits qui ne sont pas démontrés. Il faut vraiment faire appel de cette décision je pense personnellement que d’autres enfants auraient bien besoin d’être placés, les vôtres sont de toute évidence entourés d’amour et d’attention… Faites au mieux pour prouver votre bonne foi mais sans essayer systématiquement de contrer « le système » car ILS n’aiment pas ça les bureaucrates… Laisser vous aider pas des personnes bienveillantes, courage et persévérance…

    Répondre

  40. Lou

    18 février 2019 à 16 h 05 min

    Affreux.. Pas de mot… Je pense de tout cœur à vous, j’espère que vous serez vite à nouveau réunies. N’hésitez pas à solliciter pour quoi que ce soit, même si je n’ai malheureusement aucune compétence juridique.
    Plein de courage
    Lou (maman atterrée)

    Répondre

  41. Liloo

    18 février 2019 à 16 h 11 min

    C’est juste horrible je suis en pleure devant votre histoire on vit dans un monde de fou ou on préfére placé des enfants heureux et détruire des familles que de se livrer et retirer les enfants battu mal nourrit c’est honteux !!! Je vous souhaite beaucoup de courage j’ai vécu sa je sais ce que vous traversez c’est pour cela que je suis toucher du plus profond de mon cœur

    Répondre

  42. marlaute

    18 février 2019 à 16 h 29 min

    J’ai beaucoup pleuré en vous lisant . Je n’ai pu évidemment m’empecher de m’imaginer à votre place, ayant un petit garçon autiste en ief… Je suis atterée de voir autant d’injustice… ne baissez jamais les bras!! j’espère aussi très sincérement que vous trouverez l’aide adéquat car vous en avez grandement besoin. Par ailleurs, ne serait il pas judicieux de réunir d’autres parents ayant eu la même histoire que vous? je sais que cela existe!!! Il faut être plus nombreux, agir en force. Plein de courage et de sympathie pour vous et vos filles

    Répondre

  43. Nathalie324

    18 février 2019 à 17 h 09 min

    Sincèrement mes meilleures pensées vont vers vous. Effectivement, votre affaire mérite que la presse s’en empare, souvent, c’est un moyen de se faire entendre, et cette injustice dont vous et vos filles ont été victimes mérite d’être entendue, écoutée, et réellement prise en compte. Je souhaite sincèrement que la justice revienne sur sa décision, et que vos filles pourront à nouveau revivre auprès de vous. Je compatis à votre souffrance et à celle de vos filles.

    Répondre

  44. morel

    18 février 2019 à 19 h 22 min

    ne jamais baisser les bras, battez vous, trouvez des témoignages dans votre entourage…..courage!!!!

    Répondre

  45. Fafa

    18 février 2019 à 21 h 09 min

    Maître Sophie janois a paris ce bat contre les placements abusifs elle est géniale allez y courage

    Répondre

  46. Quilici

    19 février 2019 à 10 h 20 min

    Bonjour,
    J aimerais comprendre comment les services sociaux qui ayant reçu le signalement de l école…ne vous ont pas contactée durant 1 an quasiment…?
    Ainsi que pourquoi n avez vous pas contacté 1 avocat dès que vous avez reçu la convocation pour audience devant la juge…?
    Je vous souhaite un grand courage pour vous battre face à cette situation…

    Cordialement

    Répondre

  47. cendrine

    19 février 2019 à 12 h 37 min

    Quelle horreur ! Comment une telle injustice est-elle possible aujourd’hui. Il faut être nombreux et faire pression, comme ils les technocrates peuvent le faire de leur côté. Se saisir d’un bon avocat… Alerter la presse… Mon dieu, j’en tremble… Je souhaite que vous récupériez vos filles dans les plus brefs délais. Je vous soutiens de tout mon coeur.

    Répondre

  48. cendrine

    19 février 2019 à 12 h 40 min

    • sauvonsnosprincesses

      19 février 2019 à 22 h 49 min

      Merci Cendrine, j’ai moi aussi trouvé cet article dès le lendemain du placement et contacté la blogueuse. Merci à toi…

      Répondre

  49. Karine d

    19 février 2019 à 13 h 41 min

    http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/12/31/26035480.html

    Bonjour Madame,
    Je vous invite à lire le lien ci-dessus. L’association OLGA S semble agir et placer les enfants en toute ILLÉGALITÉ depuis des années. Plusieurs familles victimes ont déjà porté plainte. Tout est dans l’article (n’ayez pas peur du début du texte. L’auteur pointe ensuite que l’association n’a pas d »autorisation légale pour faire des placements…) Prenez un bon avocat !! COURAGE À VOTRE FAMILLE

    Répondre

  50. Faiza

    19 février 2019 à 14 h 15 min

    Bonjour,

    Quel cauchemar, c est effroyable, que justice soit faite !
    Bon courage à vous j ai partagé votre témoignage autour de moi. Que Dieu vous préserve !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Plus de 6 semaines de placement

Vous êtes nombreux à me demander si la situation a évolué… Sur le plan judiciaire, n…