Accueil Non classé A vous mesdames de l’ASE et du gouvernement

A vous mesdames de l’ASE et du gouvernement

0
0
514

Deux mois que nos princesses sont placées… Jeudi nous sommes allés à la visite médiatisée, mon conjoint a pu m’accompagner. Il se faisait une joie de revoir ses filles, mais quelle profonde souffrance de les voir ainsi : muettes, distantes, renfermées. Il en a pleuré car il ne les a pas reconnues, elles qui étaient si câlines, si joyeuses, si pleines de vie !! Dans quel état allons-nous les récupérer? Je n’ose y penser…

Je ne souhaite à aucun parent de vivre ça, de voir ses enfants zombifiés, c’est le mot juste. On avait l’impression qu’elles ne tenaient plus à nous, qu’elles étaient dans une coquille. Je supporte de moins en moins cette situation traumatisante, je pleure tous les jours, je perds du poids, je dors mal. Dès que je vois une photo de mes filles, je fonds en larmes. Elles me manquent infiniment, je ne parviens plus à vivre sans elles, c’est inhumain…

Je demande aux femmes que nous avons sollicitées pour intervenir dans notre dossier, aux femmes qui travaillent à l’ASE et qui sont mamans elles aussi : mesdames, imaginez que ce sont vos enfants qui sont à la place des nôtres, dans ce foyer depuis 2 mois, privés de l’amour de leurs parents, de leur liberté, de leurs amis, de leurs activités favorites, de leurs jouets, de leur environnement. Imaginez que vous ne pouvez les voir qu’une heure par semaine, que vous ne pouvez plus leur faire un câlin le soir avant de dormir, que vous n’avez le droit de les emmener chez le médecin qu’avec l’autorisation de l’ASE et en présence d’un éducateur, que vous avez le sentiment que vos enfants ne vous appartiennent plus, qu’ils ont changé radicalement au point qu’ils sont presque distants avec vous, que vous n’avez pas le droit de leur parler du chaton que vous avez adopté parce qu’on va vous reprocher de leur mettre la pression. Mesdames, pouvez-vous imaginer vivre cela? Alors comment pouvez-vous l’infliger à des mamans aimantes comme moi? Comment pouvez-vous garder des enfants placées alors qu’elles n’ont rien à faire dans un foyer et que la seule chose qu’elles demandent, c’est de retrouver leurs parents et leur maison parce qu’elles sont malheureuses loin d’eux et parce que des enfants heureux et épanouis n’ont pas le droit d’être retirés à leurs parents.

Vous nous avez volé du bonheur, ce bonheur auquel nous avons droit. Vous l’avez transformé en souffrance et en traumatisme. Posez-vous la question : pourquoi faites-vous ce métier? Est-ce pour protéger des enfants du danger, ou bien pour les rendre malheureux??

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par sauvonsnosprincesses
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Juin 2020 : le confinement n’a rien changé au placement

Bonjour à tous, J’ai reçu beaucoup de messages et je tenais à vous remercier pour vo…